02-06-2011 | Ref : 44 | 10717 |

Retour

Le fanion du Grupement de Recrutement de la Légion étrangère

A l'origine, les fanions servaient au marquage des cantonnements et aux manoeuvres d'alignement des unités.

La notion de fanion-emblème est apparue pendant les campagnes d’Afrique et s’est généralisée après la Première guerre mondiale.
La réglementation les concernant n’a été établie qu’à partir de 1976. Le texte actuellement en vigueur est l’instruction n° 685/DEF/EMAT/SH/D du 21 juin 1985.Elle fixe le vert et le rouge comme couleurs réglementaires des fanions pour la Légion étrangère. Le vert étant la couleur de base (lecture de gauche à droite).

Le fanion du Groupement de Recrutement de la Légion étrangère (GRLE) est de forme carré, de 50 cm de côté, bordé de franges ors de 4 cm, sur trois côtés :

  • Sur l’avers, le vert est à la hampe, en partie basse du fanion, tranché en diagonale du haut de la hampe à la pointe extérieure du fanion ; le rouge est en opposition. Le centre est orné d’une grenade à sept flammes dorée, portant les inscriptions dorées « Groupement de recrutement de la Légion étrangère ».
  • Sur le revers, les couleurs vert et rouge sont à l’identique, le centre est orné de l’insigne du Groupement.
  • La hampe du fanion du groupement porte au sommet une douille sur laquelle est fixée une grenade à sept flammes de métal dorée.


Seuls les fanions des unités formant corps, comme le GRLE, ont droit au cérémonial des honneurs. Pour le GRLE, Le général commandant la Légion étrangère a autorisé que la garde au fanion soit constituée, comme le veut la réglementation, d’un sous-officier porte fanion, et deux militaires du rang gardes au fanion, tous trois armés du MAS 49-56.

 

fanion du GRLE

Recrutement Légion étrangère

Site Internet de l'Armée de Terre


Képi blanc